Aller au contenu

Archives mensuelles : janvier 2017

the-nice-guys-avis-film

The nice guys : avis sur le film

Ce film comédie policière américaine réalisé par Shane Black est sorti en salles françaises le 15 mai 2016. Il a comme acteurs principaux : Ryan Gossling (Crazy Stupid Love, cette autre comédie romantique, etc), Russel Crowe, Margaret Qualley et plus. Le film de 116 mn est projeté hors compétition à Cannes.

Présentation du film The nice guys

Le film a comme cadre les années 70, à Los Angeles. Une employée du ministère de justice contacte un ancien Boxeur Jackson Healy à propos de la disparition de sa fille, Amelia. Pour ce, Jackson oblige un détective privé, à la fois alcoolique, un peu vantard, escroc et sujet à la dépression, nommé Holland March, de collaborer avec lui afin de retrouver la fille. Celle-ci a disparue après la mort d’une actrice pornographique appelée Misty Mountains. Après l’avoir trouvé, elle demande au boxeur Healy d’arrêter l’enquête. Mais après avoir cassé le bras de March, Healy constate qu’Amélie est de nouveau disparue et persuade March de reprendre l’investigation. Les deux privés aidés par la fille de Holland, vont finalement percer à jour un complot impliquant des hauts fonctionnaires, des salons de l’auto et du porno.

Critique du polar The nice guys

Le film est considéré par la critique comme un buddy-movie, arrosé de scotch et de marijuana et rehaussé par des gags hystériques. C’est le genre de film d’action où deux protagonistes complètement aux antipodes l’un de l’autre (tempérament, mentalité, mode de vie etc) mais complémentaires, vont faire équipe pour mener à bon terme une enquête. Ici, l’un est maladroit et naïf, l’autre est brutal qui frappe sur tout ce qui lui tombe sous le nez. Shane black a déjà fait ses preuves dans ses autres films qu’il excelle dans ce genre d’exercice. En fait, dans « The nice guys », il a trouvé le terrain idéal pour faire exploser son humour absurde en la personne du duo « privés ». Côté casting, Ryan Gossling est excellent dans son jeu d’acteur. Côté réalisation, le rendu de l’atmosphère de l’Amérique des années 70 est une merveille. Les décors vintage, les bandes sonores de disco-funk, l’ambiance déglinguée de l’époque mythique sont particulièrement soignés.

niceguys-avis-film

Par ailleurs, la force du film c’est tout simplement le tandem Russel Crowe et Ryan Gossling. Celui-ci est tellement mal assorti, pourtant ils créent de surprises et amènent avec eux les téléspectateurs dans une investigation policière caustique hilarante, à travers des situations rocambolesques. L’ennui n’est pas au rendez-vous malgré le scénario classique qui ne pèse pas lourd, et l’intrigue assez pauvre. Et cela grâce au jeu d’humour noir virulent des deux « détectives ». Ceux qui recherchent un scénario compliqué et original seront déçus. En effet, si on n’est pas du genre à aimer les situations déjantées et les répliques hilarantes et ciselées, on se trompe de film. L’intrigue en elle-même manque de souffle et de suspense, mais c’est du point humoristique et divertissement que le film tape fort. En bref, The nice guys enchaîne des scènes un peu surréalistes, une enquête un peu loufoque et tortueuse, mais qui mène bien tambour battant. On la suit dans la bonne humeur jusqu’à la fin sans s’apercevoir le temps.