Aller au contenu

Voyage

visite-cite-interdite-chine

La cité interdite de Chine : ce que je sais

Utilisée comme palais impérial, la Cité interdite est devenue aujourd’hui le Musée du Palais. Depuis 1949, elle abrite le siège du Parti communiste chinois et du gouvernement de la République populaire de Chine. Elle fait partie des palais les mieux conservés et les plus anciens de Chine et donne plus du rêve que ce pays, ici.

Histoire de la Cité interdite

La Cité interdite fut construite sur la décision de Yongle, troisième empereur de la dynastie Ming. Sa construction a été réalisée entre 1406 et 1420. Elle a eu plusieurs dénominations. On l’appelle « Cité pourpre interdite », en référence à la petite étoile violette Zǐwēi Xing dans l’astronomie chinoise. C’est l’équivalent de l’étoile polaire de l’astronomie occidentale. Le nom évoque l’étoile (le palais impérial) qui se trouve au centre de la rotation du ciel (au centre de Pékin). La Cité interdite est le nom le plus courant à l’étranger, car son accès était interdit au peuple avant 1924. En effet, elle fut la résidence des empereurs chinois, de leurs familles et des gens qui étaient seulement à leur service. On l’appelait également le Palais impérial des Ming et des Qing. 24 empereurs y ont résidé. Aujourd’hui, les Chinois l’appellent le Palais ancien ou le Musée du Palais.

Architecture de la Cité interdite

Les travaux de construction de la Cité interdite ont duré environ 15 ans. Plus d’un million de mains-d’œuvre ont été mobilisés. Les matières premières venaient des quatre coins du pays. La Cité interdite s’étend sur un quadrilatère de 72 ha dont 50 ha de jardins et 15 ha de construction. Auparavant, elle abritait plus de 9000 pièces protégées par une épaisse muraille de 10 mètres de haut cernée d’une douve de 52 mètres de large. Actuellement, il ne reste que 8704 pièces constituées de palais, de pavillons, de diverses salles et bâtiments de fonction, de musées. La Cité interdite abrite le plus grand musée de Chine, le Musée du palais ou le musée national du Vieux Palais. Il possède plus d’un million d’œuvres.

La muraille comporte quatre portes d’accès. La porte méridionale ou Wumen édifiée en 1420 est la plus imposante des portes du palais. La zone construite de la Cité interdite est divisée en deux parties bâties sur un axe de symétrie. L’un des espaces est tourné vers la vie publique et l’autre axé sur la vie privée. La Cour extérieure (partie sud) formait la zone officielle de la cité. Le souverain y présidait les grandes cérémonies officielles et recevait ses ministres. Cette partie abrite divers pavillons qui ont chacun des fonctions précises. Le « pavillon des Prouesses Militaires » (Wuying), par exemple, expose les peintures. Une rivière artificielle, la « Rivière aux Eaux d’Or », parcourt cette cour d’ouest en est. La Cour intérieure (partie nord) constituait la partie privée. Cette zone abrite le cabinet de travail de travail de l’empereur, les appartements de la famille impériale. Elle comprend également divers pavillons. La Cité interdite, entourée de jardins impériaux, est l’un des sites les plus visités de Chine. Au sud de la cité se trouve l’immense place Tian’anmen, avec le mausolée de Mao Zedong à son centre.

voyage-cite-interdite-chine

accident-moto-thailande

J’ai fait de la motocross en Thailande et j’ai eu un accident

Durant mon voyage en Thaïlande, j’ai failli frôler la mort mais c’était plus de peur que de mal. Tout ça car j’ai eu le culot de faire du motocross pour faire plaisir à mes amis.

Cause de mon accident

Tout à commencer quand mes amis et moi avons décidé de faire un tour dans un circuit de motocross. Je me suis même achetée une moto pour le coup. La moto était en parfaite état, elle était vraiment nickel, il n’y a eu aucun souci apparent. Je l’ai essayé, il n’y avait pas de soucis, elle roulait bien, elle démarrait très facilement. Le seul petit truc dont le vendeur m’avait parlé, c’était que la fourche était un peu molle mais ce n’est pas grave, et qu’il ne fallait pas s’inquiéter de ça. J’ai essayé la moto, pour moi, la fourche c’est vrai qu’elle était un peu molle mais il n’y avait rien d’alarmant, toutes les motos ont une fourche avec une souplesse différente et puis après c’est une question de réglage aussi. Du coup, je me suis dit bon, elle est un peu molle, ce n’est pas bien grave, je verrais ça plus tard. C’était la seule chose à signaler à ce niveau-là. Je n’ai pas roulé tout de suite avec après l’avoir acheté, j’ai mis quinze jours avant vraiment de la sortir parce qu’en fait, j’ai changé pas mal de choses et aussi, je l’ai entièrement customisé. Après, j’ai fait pas de kilomètres avec juste avant de l’emmener sur le circuit de motocross avec mes amis. La journée a bien commencé, j’ai pu faire des sauts extraordinaires, des figures exceptionnelles et à la fin de la journée, la fourche a cassé alors que j’étais lancée sur une ligne droite à 70 à 80 km, du coup, je me suis projetée au loin avec des blessures qui sont assez superficielles mais toutes fois, elles me faisaient souffrir.

moto-thailande-accident

Les secours

Suite à l’accident, les secours thaïlandais arrivent sur place. J’ai été conduite à l’hôpital de Sriracha par une ambulance. Les médecins m’ont mis au bloc radiologie et suite à divers radios, ils ont pu découvrir que j’ai eu des hématomes et des contusions, et m’ont fait suivre un traitement antidouleur et anti-inflammatoire. J’ai eu de la chance car j’ai mis les bonnes protections avec un casque et un blouson bien rembourré. Heureusement pour moi que je n’ai pas mis le casque type bol en Thaïlande car il n’est pas du tout efficace en cas d’accident. J’ai passé trois jours à l’hôpital avec quelques examens qui coûtaient assez chers car oui, les frais d’hôpital sont assez importants. Heureusement que l’assurance Visa paiera directement l’hôpital.

Dans un pays étranger, soyez toujours sûr d’être assuré car on ne sait jamais, les accidents arrivent toujours, au moment où l’on ne s’y attend le moins. Je remercie le ciel d’être sortie indemne de cet accident qui fort heureusement n’était pas si grave. enfin, j’ai quand meme moins la poisse que cet internaute.

malta-gnejna-bay-hostmypiconline.com

J’ai testé la location de jet ski à Malte : je vous le conseille

Malte offre une grande opportunité de tester plusieurs activités nautiques. Fan de vitesse et de sensation forte, je ne me suis pas retenu d’essayer le jet ski. Il me semblait plus amusant de découvrir la mer en profitant des services de location de jet ski à Malte. De cette manière, j’ai pu explorer des endroits loin des touristes et profiter d’une vue imprenable.

La location de jet ski à Malte pour plus de sensations

Avec mon petit ami, on a décidé de passer quelques jours à Malte pour vivre une aventure incroyable. Après les fêtes nocturnes à St Julian’s, les visites de plusieurs endroits historiques comme la citée de La Valette nous voulions clôturer notre séjour par une activité plus sensationnelle.

On a remarqué que les trajets Malte à Gozo, Gozo à Comino et Comino à Malte ne proposent que des itinéraires classiques. Les bateaux de location s’empressent d’ancrer sur les mouillages ordinaires comme la Fenêtre d’Azur ou le Lagon Bleu. Ces endroits même si paradisiaques deviennent bourrées de touristes.

saint-pauls-bay-hostmypiconline

Pourtant il existe d’autres plages et endroits à découvrir préservés de la foule. Même les habitants maltais ne prennent pas l’habitude de visiter ces criques inexplorées. Louer un jet ski à Malte permet d’accéder à ces lieux paradisiaques tellement tranquilles. Défendu d’ancrage, seules les petites embarcations comme les jets ski ont la possibilité d’y accéder.

Décidés de tester un des engins disponibles, nous partions dans le but de passer quelques heures de détente loin de la foule dans plusieurs criques secrètes mais magiques.

Une aventure palpitante à prix abordable

Il existe plusieurs offres en ce qui concerne la location de jet ski à Malte. Selon votre budget vous pourriez profiter d’un moment palpitant entre 15 mn et 4 h. On n’a besoin que de 15 mn à 30 mn pour ressentir l’adrénaline procuré par la vitesse du jet ski. Louer un jet ski pour 15 mn à Malte vaut 35 € ou 45 € par personne. Mais pour 2 personnes le tarif sera à 50 €. Pour une durée de 30 mn, une personne obtient un jet ski à 65 €. La location de jet ski en duo durant 30 mn vaut 75 €.

Mais dans notre cas, on voulait passer plus de temps à bord de ce moyen de déplacement sensationnel. Alors j’ai opté pour une location de jet ski pendant 4 h de temps pour profiter à max de l’expérience. Au départ de Sliema, nous avons fait le tour de Malte en passant par St Paul’s Bay et plein d’autres criques étonnantes autour de l’île. Cette aventure nous coûta 500 €, un peu cher payé mais inoubliable.

Si voulez donc passer quelques heures éloignées de la vague de touristes ou tout simplement chercher la montée d’adrénaline, je vous conseille de choisir la location de jet ski à Malte. Préparez un bon budget et vous vivrez une aventure passionnante.

voyage-samoa

Mon voyage aux îles Samoa

VOYAGE AUX ILES SAMOA

 

Considéré comme un coin de paradis, Samoa archipel du Pacifique Sud est habité par les descendants d’anciens polynésiens. Il est situé au Nord de Tonga, à l’Est de Fidji, et à l’Ouest des îles Cook, composé de 9 îles dont 4 sont habitées. Les îles Samoa offrent tout ce qu’un adepte de voyage recherche ; un endroit méconnu et peu touristique, un peuple polynésien fier qui a préservé sa culture, des plages paradisiaques, des treks, des hébergements traditionnels pas bière locale abordable de calibre européen. Je n’y ai passé que quelques jours mais j’aurais aimé y passer des années étant donné le lieu. J’ai pu visiter l’île d’Upolu, siège de la capitale Apia, et l’île Savai’i.

 

Découvrir Upolu

Dépaysée totalement, j’ai été émerveillé par la beauté de cette île de contrastes entre la capitale modernisée et la splendeur des villages typiques autour de l’île. Tout d’abord, j’ai passé un séjour adorable dans la capitale Apia, avec son charme de modernisme mais aussi ses bâtiments et églises coloniaux. Ville très active, on peut y trouver de nombreuses boutiques, restaurants, bars. Du fait que les samoans sont des couches tôt, la vie nocturne n’est pas la même que celle dans non grandes villes. Ensuite, j’ai voulu exploré toute l’île d’Upolu en voiture. Ayant des routes usées, il faut quand même rester vigilant malgré une conduite facile. J’ai traversé de somptueuses plages et criques aux paysages de carte postale, toujours non loin d’une belle forêt ou d’une cascade. Arrivé à Lalomanu Beach, l’une des dix plus belles plages du monde et la plus belle de Samoa, mon dépaysement est total, je n’ai jamais vu une plage pareille. Avec ses arbres tropicaux, du sable à perte de vue, la mer d’un bleu turquoise, je croirais être dans un rêve. Les surfeurs auront du plaisir sur toute la côte Sud, de Lalomanu à Lotofaga. Le To Sua Ocean Trench est un trou hallucinant d’eau devenu une piscine dans le village de Lotofaga.

samoa-air-voyage

Explorer Savai’i

Calme, apaisante et plus grande île de l’archipel, Savai’i est accessible en ferry en une heure environ vue qu’elle est séparée d’Upolu de 12 km. Avec son côté traditionnel, j’ai découvert la vie locale autour des villages. J’ai séjourné dans un petit hôtel tout simple néanmoins confortable avec un accueil chaleureux. Moins développée touristiquement que l’île d’Upolu, les hébergements sont moins conventionnels. Cela n’empêche pas les habitants d’être très amicaux. J’ai escaladé le cratère du volcan Tafua au Sud-Est de Savai’i, exploré la réserve de Falealupo, avec une vaste forêt tropicale et des vallées verdoyantes. Savai’i renferme des sites archéologiques et historiques, une visite de la grotte  de Aopo s’est imposé durant mon séjour là-bas. Durant le trajet, on pouvait apercevoir des champs de lave, des cheminées naturelles dans la roche où s’engouffre la mer provoquant d’immenses jets d’eau, appelées Blowholes.

 

N’hésitez surtout pas à passer vos vacances aux îles Samoa, vous serez éblouie et ne voudrez plus rentrer chez vous tellement le paysage est tout bonnement divin.

voyage-madagascar-astuces

Quelles sont les astuces indispensables pour le voyage à Madagascar ?

Tout paraît comme dans la liste des éléments à préparer avant un voyage et quel jeu mobile jouer dans l’avion, connaître quoi porter en voyage peut transformer un vrai casse-tête. Sélectionner le matériel le plus adapté pour le type de voyage que l’on compte faire, penser du climat et de l’environnement dans lequel on sera, s’assurer de ne pas se surcharger. Tels sont les choses que vous devrez penser lors de l’achat de votre matériel. Les conseils, ici ne sont pas de secret fantastique, mais voici quand même quelques astuces qui pourraient indispensables lors de votre voyage à Madagascar.

 Les sacs à dos pratiques pour le voyage à Madagascar

Il est nécessaire de connaître que l’achat d’un bon sac à dos est important. Par ce fait, il faut en avoir comparé certains de variantes gammes de prix, vous pouvez assurer que ça vaut beaucoup. Donc, il faut investir 100 dollars en plus pour un sac à dos de classe. Tandis que vous ne voyagiez en liberté complète, évitez-vous de gêner d’un sac lourd. D’après, des expériences de plusieurs voyageurs, un sac de voyage est mieux s’il ne dépasse pas de 55 kilogrammes. Probablement, vous aurez influence à le remplir lors du voyage et il pourrait se transformer en vrai torture à traîner. Pour la plupart des voyageurs, ils se servent d’un sac de 45 kilogrammes et un plus petit de 22 kilogrammes qu’ils emploient comme sac de jour. Pour avoir testé quelques compagnies, il est recommandé fortement les sacs avec la ceinture adaptable à votre taille. On peut les acheter dans tous les supermarchés. Il est également nécessaire de consulter des conseils au vendeur et de les faire un essayage avec un poids à l’intérieur. Votre sac à dos sera votre meilleur ami ou votre plus mauvais ennemi au cas où il n’est pas choisi avec réflexion.

astuce-voyage-madagascar-conseils

Les vêtements commodes pour le voyage à Madagascar

Malgré que très différent pour chacun, le choix des vêtements sera sous la dépendance de vos besoins, de votre commodité, de vos moyens et de même que de la destination choisie : Madagascar. Mais, veuillez à n’apporter que le nécessaire. Possible que nous avons parfois tendance, à surcharger notre sac de vêtements. Mais, à la fin de notre voyage, nous avons appris que la plupart de ce que nous avions amené n’est pas utilisée. Lors de vos achats, il est important aussi de choisir des vêtements simples, larges, non-froissables, qui sèchent vite et qui laissent circuler la sueur. Ces types de vêtements se trouvent facilement dans les supermarchés. Il est fortement conseillé d’éviter le coton et optez pour des produits en laine de Mérinos ou en polypropylène. Si vous partez dans des régions plus froides, priorisez la méthode multicouche avec une combinaison sous-vêtement qui laisse passer la transpiration, un polar, un duvet si nécessaire et un manteau coupe-vent et pluie. À propos des pantalons, priorisez ceux en tissu convertibles en shorts. Ils sont très pratiques pour partir en voyage avec leurs multiples poches, leur multifonctionnalité, leur légèreté et le peu d’espace qu’ils occupent. Il faut ainsi apporter au minimum une paire de jeans pour les sorties.

D’autres choses a visiter vous sont présentées en suivant ce lien.