Aller au contenu

Les fantômes existent-ils ?

Plusieurs photographies et vidéos démontrant l’existence des fantômes circulent sur la toile depuis plusieurs années déjà. Cela paraît parfois tellement réelle qu’il est vraiment trop facile de tomber dans le piège. Mais juste parce que des images capturées alors que les retouches photos n’avaient pas encore surgi de la technologie moderne suffit-il pour croire à l’existence des fantômes ? La discussion reste ouverte et tout le monde a son propre point de vue. Mais à l’unanimité, la plupart tend à croire que les maisons inhabitées sont forcément hantées par des esprits, le plus souvent malsains et terrifiants.

Qu’est-ce qu’un fantôme ?

L’homme donne plusieurs aspects au « fantôme ». D’ailleurs, il est rare que le terme se limite uniquement à une seule définition. D’un côté, il y a le méchant esprit frappeur surnommé « poltergeist » plus d’infos ici. De l’autre, il y a aussi les vampires que beaucoup considèrent comme des morts ressuscités par la force du mal. Mais on parle aussi souvent d’ectoplasmes, de revenants, de spectres, d’incubes, d’âme errante ou de succubes.

Une seule définition regroupe pourtant tous ces aspects donnés au « fantôme ».Il s’agit bien d’une représentation d’une personne disparue, une créature surnaturelle qui est restée (sous n’importe quel prétexte) prisonnière sur la terre, ou une autre qui est tout simplement revenue du territoire des morts pour embêter les vivants. A ce titre, il y a d’ailleurs les bons fantômes qui sont là pour aider leurs proches à surmonter les moments difficiles de la vie. Tout comme il y a aussi les mauvais fantômes, ceux qui reviennent la plupart du temps pour accomplir une vengeance.

Quoi qu’il en soit, la définition même du terme « fantôme » reste assez floue étant donné que littéralement, il provient du « fantasme » et de la « fantaisie ».

existance-fantome

L’avis des scientifiques

Si les fantômes hantent bien d’esprits humains, ceux des scientifiques n’en font pas exception. D’ailleurs, il  existe bien des sciences qui se vouent à l’étude des phénomènes paranormaux. A savoir la métapsychologie et la parapsychologie. Mais si les scientifiques acceptent de passer au crible ce genre de phénomène, c’est bien parce qu’ils veulent y apporter une explication basée sur la science plutôt que sur la croyance.

La métapsychologie et la parapsychologie n’ont ainsi pas pour but de prouver l’existence des fantômes. Les scientifiques affirment juste porter un intérêt scientifique sur le sujet sans pour autant admettre la réalité des fantômes. Pour la science, les fantômes n’existent donc pas. Pourtant, de nombreux scientifiques penchent sur ce sujet depuis la fin du XIXe siècle à ce jour.

Les femmes plus concernées que les hommes

A ce jour, il n’existe aucune statistique précise sur le nombre de personnes qui croient à l’existence des fantômes. De nombreux sondages réalisés par les Américains démontrent toutefois qu’une infime partie de la population américaine affirme en avoir déjà vu au cours de leur existence. Ce même taux est légèrement en hausse chez les Français qui sont jusqu’à 20% à y croire. Dans tous les cas, les femmes semblent plus concernées que les hommes.