Aller au contenu

Santa Clarita Diet : mon avis sur la série

Cette nouvelle série américaine en production de Netflix repasse le scénario déjà usé de zombie affamée. La série fantastique sur fond de cannibalisme est créée par Victor Fresco. Elle affiche dans son casting les acteurs tels que Drew Barrymore, Timothy Olyphant, Liv Hewson et plus.

Résumé de Santa Clarita diet

Joel est Sheila sont tous deux des agents immobiliers. Ils sont mariés et vivent dans une banlieue de Los Angeles jusqu’au jour où quelque chose d’inattendue bouleverse le quotidien tranquille de la famille parfaite d’upper middle class. La mère se transforme en affamée de chair fraîche et attire chacun vers la mort.

Critique et avis de la série Santa Clara diet

Le scénario met en scène Drew Barrymore, une mère de famille dans la banlieue de L.A qui se voit forcée de tuer et de manger ses congénères pour survivre. Le père désorienté par l’événement et la fille de tempérament lui donne un coup de pouce pour satisfaire son appétit de zombie en puissance. L’équipe va s’attaquer aux voisins et aux membres peu recommandables de leur communauté. Elle va placer les corps dans un lieu sûr, préparer les séances culinaires et éviter le soupçon de la police. Et ce tout en continuant de vivre une vie normale comme les autres citoyens de leur entourage. La série pourrait dégoûter et heurter les plus sensibles mais elle offre également une bonne sauce d’humour décapant. C’est ce qui la sauve de la catégorie de « flop ». On retient surtout ce contraste entre le décor de quartier résidentiel américain et la violence sanglante et primaire. Evidemment, il est déconseillé de regarder la série quand on prend son déjeuner. Et elle ne s’adresse pas aussi à ceux qui ne supportent pas la vue du sang et le bain de vomi.

santa-clarita-diet-avis-serie

Côté jeu d’acteur, les personnages sont quand même attachants et leur prestation est crédible. Mention spéciale à Liv Hewson qui joue le rôle d’adolescente rebelle. Timothy Olyphant est également excellent dans son interprétation de mari. Drew Barrymore en tant que morte-vivante excelle dans son rôle. En fait, le couple Joel et Sheila fonctionnent à merveille dans la série, ils sont complémentaires, se chamaillent avec tendresse et se concilient rapidement.

Concernant la direction et la cohérence de la série, force est de reconnaître que la comédie horrifique n’arrive pas à tisser des histoires autour des personnages secondaires. Ces derniers n’apparaissent que brièvement dans la série, laquelle se concentre trop sur le couple Joel et Sheila. Les intrigues du show sont répétitives tout au long des situations loufoques mais la cadence cache le vide du thème. On regrette aussi que cette série de morte-vivante n’a pas joué la carte de la folie et de burlesque jusqu’à la fin. Mais on a quand même droit à des rebondissements et à des dialogues absurdes dans cette parodie carnivore. Enfin, notons un autre petit bémol à part les situations improbables, c’est la durée de la série. Certains passages sont vides et accusent de longueurs alors que les pistes à exploiter ne manquent pas.