Aller au contenu

Tout savoir sur la mélatonine et le sommeil

Dormir est un besoin naturel ressenti par notre organisme, comme manger ou boire. Bizarrement, nous ressentons tous la même sensation au bout de quelques heures de travail, notamment le soir. Outre d’être un phénomène naturel, c’est également un processus provoqué par la production d’une hormone appelée la mélatonine. Egalement nommée hormone du sommeil, celle-ci réagit essentiellement à la lumière pour n’être secrétée par l’organisme que pendant la nuit. Il faut donc en produire assez pour obtenir un sommeil de qualité.

Qu’est-ce que la mélatonine ?

melatonineLe Dr Eric Mullens, médecin-somnologue et chef de service au Laboratoire du sommeil – Fondation Saint Sauveur à Albi, définit la mélatonine comme : « une hormone secrétée naturellement par notre cerveau lorsque la lumière baisse…c’est le signal qui nous indique que l’on passe en mode nuit et qu’il faut aller se coucher ».

Scientifiquement parlant, la mélatonine est une hormone produite par la glande pinéale ou épiphyse. La sécrétion de mélatonine est favorisée par la présence de la lumière et l’ombre la stimule. L’essentiel de l’hormone du sommeil ou hormone de l’obscurité est produit entre 2h à 5h du matin. La glande pinéale utilise la mélatonine pour informer le cerveau des durées relatives des heures d’obscurité et d’éclairage sur un cycle journalier de 24 heures. De même pour toute l’année où on parle surtout de cycle saisonnier. C’est donc la glande pinéale qui indique au cerveau le bon moment pour dormir.

De nombreux végétaux renferment des quantités minimes de mélatonine dont notamment les graines de coriandre, de fenugrec, de tournesol, de fenouil, de luzerne, de lin et de pavot. La mélatonine existe aussi sous forme de comprimés.

Les bienfaits et inconvénients de la mélatonine sur l’organisme

Plusieurs études scientifiques prouvent que la mélatonine agit de manière efficace sur les rythmes biologiques. Une prise matinale de mélatonine retarde la phase des rythmes biologiques, tandis qu’une prise le soir favorise son avancée.

La mélatonine se révèle donc comme le remède idéal pour lutter contre les troubles du sommeil liés au décalage horaire et au travail de nuit. La mélatonine synthétique, plus connue en France sous le nom de Circadin, constitue même un traitement efficace à cet effet. De même, si vous avez du mal à vous endormir, cette substance est aussi conseillée. On le préfère même à certaines formes de somnifères pour son caractère non sédatif.

Certaines études scientifiques menées sur des individus souffrant de troubles neurodéveloppementaux révèlent l’efficacité de la mélatonine chez des enfants victimes de troubles neuropsychiatriques. Selon certains experts, la mélatonine peut également réduire certains symptômes psychologiques liés à la démence comme l’agitation, l’anxiété ou la dépression.

La mélatonine agit également sur le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Prise quelques heures avant le coucher, l’hormone du sommeil diminue le délai d’endormissement. Mais son efficacité sur le long terme reste à définir.

L’hormone de l’obscurité aide aussi au sevrage des somnifères. Elle aide également à réduire la douleur chronique comme la migraine, le syndrome de fibromyalgie ou de l’intestin irritable.

Il existe également des moyens moins radicaux, comme par exemple l’utilisation d’un réveil lumineux, ou un simulateur d’aube pour régler son rythme biologique, cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *